Un duo expérimenté qui travaille avec des partenaires chevronnés.

MARTIN ROY
PRÉSIDENT

VÉRONIQUE BERGERON
CONSEILLÈRE ET CHARGÉE DE PROJETS

Martin Roy dirige Confessions Communications, une entreprise à laquelle le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI) — cette association des plus grands rendez-vous québécois — confie la gestion de ses activités, faisant du même coup de ce spécialiste en communication son président-directeur général.

 

Au sein de diverses organisations et à son compte depuis 2010, le « festivalogue » compte aujourd’hui plus de 25 années d’expérience, où presque tous les aspects de la communication se côtoient : des relations de presse à l’organisation d’événements, en passant par la gestion de crise et d’enjeux, le lobbyisme, la rédaction et la commandite.

 

Au RÉMI, entouré d’administrateurs chevronnés comme Alain Simard et Daniel Gélinas, secondé par des présidents de conseil tels André Boisclair et Louise Beaudoin, Martin Roy pilote des dossiers stratégiques importants pour l’industrie événementielle québécoise, en plus de représenter cette dernière auprès des gouvernements et des partenaires.

 

À son arrivée au Regroupement, il dote l’organisation d’une vie associative stimulante où la concertation, la veille stratégique et les communications publiques ont désormais un rôle de premier plan. Parallèlement, il conseille d’autres clients, travaillant entre autres à lancer le parc Exalto et à organiser des activités de financement pour la Fondation l’Actuel du Dr Réjean Thomas, en plus de siéger quelque temps sur le conseil d’administration de la Ligue nationale d’improvisation (LNI) et, depuis 2015, sur le comité consultatif communautaire d’Aéroports de Montréal (ADM). Il est annuellement conférencier invité dans un cours de Journalisme et communication politique à l'Université de Montréal.

Depuis 2016, il dirige également Festivals et Événements Majeurs Canada/Festivals and Major Events Canada (FAME), une coalition pancanadienne représentant plus de 500 rendez-vous de tous genres à travers un membrariat direct et affilié.

 

Formation

Alors qu’il étudie à l’Université du Québec à Montréal, il travaille à titre d’agent de communication pour la Ville de LaSalle. Après l’obtention de son baccalauréat en communication, il commence une carrière en journalisme. Dirigeant la section Société du journal Montréal Campus, il représente Radio-Canada dans le cadre d’un concours international opposant les radios publiques francophones. Il décroche aussi la Bourse de la Fondation Reader’s Digest de même qu’un stage au journal Le Soleil, à Québec. Il est enfin boursier de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant, ce qui lui permet de faire un stage parlementaire de 10 mois à l’Assemblée nationale du Québec.

 

Au gouvernement du Québec

Au terme de l’expérience, à l’âge de 24 ans, il devient attaché de presse au cabinet de la ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Louise Beaudoin.

 

À compter de 1998, il est attaché de presse au cabinet de la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, la même Louise Beaudoin, qui le fait aussi directeur adjoint. Au cours de six exaltantes années, il est notamment responsable des travaux parlementaires, ce qui inclut la préparation de la période de questions et réponses orales. Il touche à différents dossiers stratégiques : les sommets de la Francophonie de Moncton et de Beyrouth, le Sommet des Amériques à Québec, les missions du premier ministre du Québec à l’étranger et les attentats du 11 septembre 2001, qui surviennent alors que le gouvernement s’apprête à déployer sur New York une importante opération de charme.

 

En tournée aux États-Unis

À compter de 2003, il devient le tout premier attaché de presse d’un spectacle qui connaitra partout un succès considérable : Cavalia. En tournée, il met en place une stratégie de relations publiques et de presse dans près de dix marchés, la plupart sur la côte ouest américaine, auprès de grands journaux, de même que des grands réseaux américains de télévision. Il multiplie les démarches afin d’accueillir comme il se doit les personnalités publiques et des vedettes d’Hollywood qui donnent au spectacle une visibilité importante.

 

En fêtant

À son retour à Montréal, il occupe durant trois ans le poste de responsable de la Fête nationale et des communications, au Mouvement national des Québécoises et Québécois. Suivant des compressions budgétaires gouvernementales, il multiplie par trois la valeur des commandites privées et de sociétés d’État. Il développe avec les mandataires régionaux une stratégie qui permet, après quelques années, le rétablissement des sommes consenties par le gouvernement.

 

À La Ronde

Il passe à Via Rail Canada, à titre de spécialiste des médias et des communications de l’Entreprise puis, à La Ronde, membre de la famille Six Flags, à titre de directeur des communications où, durant trois étés, il est porte-parole de l’organisation. Divers incidents fort médiatisés mettent à l’épreuve ses talents de communicateur. Grâce à une campagne intensive dans les médias traditionnels et sociaux, il permet au Monstre de remporter un tournoi nord-américain de manèges. Récipiendaire en 2009 du Six Flags Leadership Award, il travaille enfin à repositionner L’International des Feux-Loto-Québec, l’événement phare du parc d’attractions, à travers des communications dynamiques, lesquelles mènent entre autres la compétition à la une du cahier « Escapes » du New York Times.

 

Avec Confessions Communications, Véronique Bergeron est très sollicitée par le RÉMI et FAME, notamment pour les communications internes et externes, la coordination d’événements, la recherche et l’analyse dans des dossiers touchant les membres et les démarches auprès des gouvernements et des partenaires.

 

Auparavant, pendant plus de 15 années, jusqu'à 2018, Véronique Bergeron agit à titre de conseillère politique auprès de députés et ministres au Québec. En plus de remplir les fonctions de directrice de bureau de circonscription à Montréal, elle est conseillère auprès de députés à l’Assemblée nationale du Québec, notamment sur les enjeux liés aux Services sociaux et à la Métropole.

Sa formation en communications et politique à l’Université de Montréal l’amène rapidement à développer un intérêt pour les relations publiques et gouvernementales ainsi que pour la coordination de conférences de presse et d’événements en tous genres.  Au fil des ans, elle développe un réseau de contacts fort étendu, entre autres en siégeant sur des tables de concertation locales et régionales en lien avec différents enjeux économiques et sociaux.

2014 - tous droits réservés - Confessions Communications inc.

 

2014 - tous droits réservés - Confessions Communications inc.

 

  • Wix Facebook page